Résultat d’un ouragan: les champignons et la moisissure

Outre les dommages matériels, les champignons et la moisissure sont le résultat caché et insidieux d’un ouragan.

Dans les régions au sud des États-Unis le long du Golfe du Mexique et de l’Atlantique comme le Texas, la Louisiane et la Floride, l’humidité est omniprésente l’été. Même si la saison des ouragans est définie de juin à fin novembre, ce sont surtout les mois d’août, septembre et octobre, qui sont les plus actifs.

On se souviendra de Wilma qui a passé au dessus de Fort Lauderdale et du sud de la Floride le 24 octobre 2005. Moi, je m’en souviens et j’ai des photos pour le prouver.

Mais ce qu’il faut vérifier dans son condo ou sa maison en tant que propriétaire ou même acheteur potentiel, c’est la moisissure dans les murs et le plafond. Et c’est une menace qui ne se manifeste pas immédiatement.

L’humidité peut rester emprisonnée entre les murs de béton ou de blocs de ciment pendant des mois. Elle s’imprègne dans la couverture de laine minérale isolante avant de suinter par les panneaux de gypse ou s’épancher sur le plancher.

Si la propriété est inhabitée depuis quelque temps ou que l’électricité a été coupée pendant plusieurs semaines après l’ouragan comme c’est arrivé encore cette fois-ci avec l’ouragan Irma, on verra si la moisissure s’est répandue dans les murs.

La solution immédiate est de climatiser le plus rapidement possible la propriété pour assécher l’intérieur habitable.

Il n’y a pas beaucoup de moyens de se protéger de l’invasion de cette moisissure et des champignons. Quand on s’aperçoit du problème, il est déjà trop tard et la seule solution est d’enlever la partie contaminée. En général l’assurance de la maison va couvrir les frais, mais pas toujours.

Comme acheteur d’une propriété le meilleur moyen avant d’acheter est de faire inspecter la propriété spécifiquement pour la moisissure qu’on ne voit pas. L’inspecteur arrivera avec l’équipement spécialisé pour vérifier la qualité de l’air ambient dans l’appartement. Il pourrait même entrer des sondes à l’intérieur des murs pour confirmer la présence d’humidité élevée.

D’autre part, le vendeur est tenu aussi de prévenir l’acheteur qu’un problème de moisissure et de champignons s’est déjà manifesté dans la propriété. C’est par le biais de la déclaration écrite du vendeur que l’acheteur saura ce qui est arrivé à cette propriété.

Pour ceux que ça intéresse, j’ai téléchargé un document que nous donnons aux acheteurs: le Guide de la moisissure.

Envoyez-nous vos questions sur ce sujet dans la section des commentaires et nous vous répondrons.

Vous informer. Vous conseiller. Vous protéger.

Jean Feuillet

 

 

 

 

 

 

Une réponse

%d blogueurs aiment ce contenu :