Une saison d’ouragans qui perdure

Three_september_2017_hurricanes

Nous sommes à peine à la moitié de la saison des ouragans et il semble que cette année, comme en 2005, nous allons recevoir toutes les lettres de l’alphabet. Il reste encore deux mois d’activité et aujourd’hui Nate va toucher terre comme catégorie 1 ou 2 près de Nouvelle Orléans.

Dans le sud de la Floride, nous avons été épargnés des dégâts de José et de Maria bien que la pluie continue tous les jours.

Pour nous, la violence d’Irma a semé la destruction dans les Keys, Miami et le sud-ouest de la Floride. Pour la région de Fort Lauderdale, bien qu’il y ait eu des vents terribles et de la pluie, c’est la perte d’électricité qui a été le plus difficile. Certains sont restés dans l’ombre pendant plus de 11 jours. Et il faisait très, très chaud et humide.

Heureusement que Florida Power and Light, FPL, avait hébergé plus de 2,500 techniciens et monteurs de lignes dans l’aréna des Panthers, le Centre BB&T, pendant 3 jours avec leurs camions prêts aussitôt que l’ouragan Irma ait disparu de la région.

Les dommages les plus importants ont été tous les arbres tombés sur les lignes électriques et les toits arrachés, comme dans le temps de Wilma, et sur la côte, les inondations habituelles dans les rues.

Dans le sud-ouest, autour de Naples et Fort Myers, les dommages ont été plus vastes avec des dégâts d’eau importants pour tous ceux qui habitent près du Golfe du Mexique.

Plusieurs Québécois sont sans doute déjà en chemin pour voir ce qui est arrivé à leurs condos et leurs maisons, et faire les réparations nécessaires.

Il faut cependant être prudent et patient parce que tous les entrepreneurs en construction et tous ceux impliqués dans les réparations, l’électricité, la plomberie ou la climatisation sont débordés.

En Floride, il est interdit d’augmenter les prix d’articles ou de services à cause d’un ouragan. Et la Ministre de la Justice, Pam Bondi, est très sérieuse à ce sujet. Si vous êtes victimes de ce type d’escroquerie, price gouging, faites une plainte sur le site myfloridalegal.com/contact.nsf/contact où vous trouverez aussi toutes les réponses à vos questions.

Dans les cas de réparations, faites affaires avec des professionnels certifiés par le gouvernement de l’État de Floride pour ne pas être une victime d’arnaques. Avant d’engager quelqu’un, vérifiez le site du Département de Commerce de Floride myfloridalicense.com/dbpr/ pour confirmer que votre entrepreneur est bien certifié.

Un autre endroit pour vérifier l’identité d’une entreprise et son statut est le Better Business Bureau, bbb.org/en/us/.

Dans la plupart des Comtés de Floride, un autre groupe d’entrepreneurs a besoin de certification: les élagueurs, émondeurs et abatteurs d’arbres. C’est important qu’ils soient certifiés parce qu’en cas d’accident, vous pourriez être tenus responsables.

Dans Broward on consulte broward.org/Building/TreeTrimmers/ pour demander à cet élagueur professionnel de vous fournir une copie de son permis et de ses assurances.

Pour les propriétaires de condos, c’est le plus souvent le syndicat des co-propriétaires, l’association, qui s’occupe d’engager les professionnels qui répareront les immeubles. En général, les portes d’entree et les fenêtres sont la responsabilité du syndicat à moins d’indication contraire dans les documents de l’association.

Nous espérons que votre propriété a survécu Irma sans dommages et que nous vous reverrons en Floride cet hiver.

Vous informer. Vous conseiller. Vous protéger.

Jean Feuillet

 

Une réponse

%d blogueurs aiment ce contenu :